Quatuor Debussy

  • Christophe Collette, violon
  • Marc Vieillefon, violon
  • Vincent Deprecq, alto
  • Cédric Conchon, violoncelle

www.quatuordebussy.com

Magali LEGER

Soprano

Magali Léger, sopranoMagali Léger a commencé ses études de chant avec Christiane Eda-Pierre, et les poursuit avec Christiane Patard au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle obtient le premier prix à l’unanimité en 1999.
En 2003, elle est nommée dans la catégorie « Révélation » des Victoires de la Musique. Elle devient rapidement une habituée des plus grandes scènes de concert et d’opéra (Opéras de Lyon, Nantes, Metz & Rouen, Opéra Comique, Grand-Théâtre du Luxembourg, Châtelet, Cité de la Musique, Lincoln Center à New-York, Teatro Comunale de Bologne, Vienne, Festivals d’Aix-en- Provence, de Beaune, etc.), où elle aborde aussi bien le répertoire baroque que la création contemporaine, sans négliger les joyaux du répertoire classique et romantique.
Au contact de personnalités telles que Marc Minkowski, Michel Plasson, Evelino Pido, Eliahu Inbal, William Christie, Emmanuelle Haïm, Macha Makeïeff, Laurent Pelly, Raoul Ruiz, Jérôme Deschamps, elle chante dans Mignon (Thomas), La Veuve Joyeuse (Lehár), Le Roi malgré lui et L’Étoile (Chabrier), Thaïs et Werther (Massenet), Don Pasquale et L’Élixir d’Amour (Donizetti), Les Pêcheurs de perles (Bizet), Porgy and Bess (Gershwin), sans oublier Mozart avec Les Noces de Figaro, Idoménée et L’Enlèvement au sérail.
Les saisons dernières, elle a interprété « Minka » du Roi malgré lui de Chabrier à l’Opéra de Lyon, et à l’Opéra Comique à Paris. On a également pu l’entendre dans L’Amant Jaloux de Grétry à l’Opéra Royal de Versailles et encore à L’Opéra Comique sous la direction de Jérémie Rhorer, et dans La vie Parisienne d’Offenbach au Capitole de Toulouse, mise en scène par Laurent Pelly. Puis elle était la « Thérèse » des Mamelles de Tirésias, au festival de Feldkirch et au Théâtre Impérial de Compiègne, « Fatime » dans Abu-Hassan de Carl Maria von Weber à l’opéra de Besançon et « Musetta » dans La Bohème à l’Opéra de Saint-Etienne.

www.magalileger.fr

Yves HENRY

Pianiste et Compositeur, Directeur artistique des Nuits Caraïbes

yves-henry, pianiste et compositeurA la fois pianiste et compositeur, Yves Henry a été formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les années 70/80. Il y a étudié avec Pierre Sancan et a suivi les classes de musique de chambre, accompagnement et direction de chant ainsi que les classes d’écriture, totalisant 7 premiers prix à 22 ans.

Yves Henry, pianiste et compositeur

Yves Henry, pianiste et compositeur

1er Grand Prix du Concours International Robert Schumann à Zwickau au même âge après avoir travaillé trois ans avec Aldo Ciccolini, il est aussi reconnu aujourd’hui comme l’un des spécialistes de l’interprétation de Chopin et de Liszt, notamment au travers de son expérience des instruments de l’époque romantique.

Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, membre du comité de programme de l’Institut Chopin de Varsovie à l’occasion du bicentenaire de Chopin en 2010, membre d’honneur de la Japanese Piano Teachers Association, Yves Henry donne dans le monde entier de nombreux récitals consacrés pour la plupart aux compositeurs de l’époque romantique et est régulièrement invité pour des masterclasses dans les universités aux USA, au Japon, au Canada et en Chine et fait partie de nombreux jurys de concours internationaux (World Piano Master de Montecarlo, Dvorak Piano Competition à Nelahozoves, Concours International Robert Schumann en Allemagne, Concours Chopin en Pologne). Il se consacre aussi avec bonheur à la musique de chambre aux côtés de son frère violoniste et de nombreux partenaires (Michel Portal, Karl Leister, Ivry Gitlis, Brigitte Engerer, Augustin Dumay, Gary Hoffman, les solistes de l’Orchestre de Paris, Michel Lethiec, Quatuor Elysées, Quatuor Modigliani…) et est à l’origine de plusieurs spectacles alliant littérature et musique avec les comédiennes Marie-Christine Barrault et Brigitte Fossey et les comédiens Jean Piat et Alain Carré.

Conservatoire Yves Henry

En janvier 2010, il a été élevé au rang d’Officier des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterrand, ministre de la culture. Il fait partie des personnalités entrées en 2010 dans le Who’s Who in France. En janvier 2011, il a succédé à Alain Duault comme Président du Festival de Nohant. En décembre 2015, son nom a été donné à l’un des conservatoires de l’agglomération d’Evry inauguré par Manuel Valls.
Au cours de la saison 2016/2017, entre autres concerts, il se produira en récital et en musique de chambre en France, en Allemagne, au Japon, aux USA, et en Italie.

(plus d’informations sur son site : www.yveshenry.fr)