Musiques Festival des Nuits Caraïbes en Guadeloupe et Martinique - 11ème édition

Pour cette 12è édition du festival de musique classique des Nuits Caraïbes, Bernadette Beuzelin a souhaité retrouver tout à la fois l’esprit d’origine du festival en renouant avec des lieux de concert intimes, ancrer encore plus la programmation autour de la Guadeloupe et de la Martinique en mettant en avant le Chevalier de Saint-George et Saint-John Perse, étendre les échanges entre artistes invités et artistes locaux, tout ceci pour faire de ces Nuits Caraïbes une succession de moments magiques à partager avec le plus grand nombre.

Ce sont donc dix concerts d’exception qui vous sont proposés du 13 au 28 février.

Bernadette Beuzelin, présidente du festival, remercie tous les partenaires qui l'accompagnent dans ce beau projet.

Pour ces spectacles, les Nuits Caraïbes 2014 réunissent un plateau artistique au plus haut niveau

Pour des concerts d’exception... il fallait un piano tout aussi exceptionnel

Le piano Erard n°119 436 sur lequel seront donnés les concerts des Nuits Caraïbes 2014 est un modèle O de 1,84 m (demi queue), à cordes croisées et en finition «acajou massif verni». Il a été achevé le 28 janvier 1930 et son premier acquéreur fut la société Bickert Frères à Paris.
L’utilisation d’un piano âgé de plus de 80 ans pourrait paraître anachronique de nos jours, et pourtant, pour le répertoire qui va être joué lors de ces concerts, et par rapport aux lieux où vont être donnés ces concerts, il convient probablement mieux que les instruments modernes.

La raison en est que les instruments d’Erard (comme ceux de Pleyel d’ailleurs) ont longtemps été parmi les meilleurs au monde, et en particulier dans leur production de l’entre deux guerres. Erard a été l’un des plus grands facteurs au XIXè siècle et ses instruments ont été les préférés de Liszt, dans toute sa période de virtuose, de 1830 à 1848. Clara Schumann elle-même a joué les instruments d’Erard pour ses concerts à Paris. Très en avance sur leur temps grâce à un mécanisme favorisant la répétition, mais aussi à une sonorité claire, égale et puissante et à une grande robustesse, les instruments d’Erard ont connu un essor rapide tout au long du XIXè siècle. Tout d’abord à cordes parallèles (comme ceux de Pleyel), Ils ont adopté progressivement le croisement des cordes inventé dans la deuxième moitié du XIXè.

Jouer sur ces instruments permet de retrouver une musicalité différente, plus personnalisée qu’avec les pianos standardisés d’aujourd’hui. Une sonorité claire, peut-être moins puissante mais plus romantique caractérise ce type d’instrument. Cela contribuera à donner encore plus d’exclusivité aux moments de musique de cette édition 2014 des Nuits Caraïbes, autour de pièces particulièrement adaptées à cet instrument qui se prête bien à la musique des époques baroque, classique et romantique.

Et pour s’occuper du piano, il fallait aussi un facteur spécialisé dans les instruments de cette époque, c’est Philippe Casemode qui installera et règlera ce piano pour chacun des concerts. Il participera aussi à des rencontres pour expliquer son beau métier.

Vous l’aurez compris en lisant ces lignes, c’est à une grande fête que vous convient les Nuits Caraïbes 2014, et nous espérons que vous serez nombreux à y participer.

Bernadette Beuzelin, présidente fondatrice des Nuits Caraïbes

Yves Henry, directeur artistique

Musiques festival des nuits Caraïbes

Des Instants Inoubliables

Voici des extraits du festival des Nuits Caraïbes. Instants de magie et d'émotions.

Filmé à l'occasion du Festival des Nuits Caraïbes 2010, à la Caféière Beauséjour.

 

 

 

 

Accueil - Programme - Réservations - Contact - Un site Imagevo - Visuel Bruno COIFFARD
Association Loi 1901 « les nuits caraïbes » n° 9711005199- siret 450 223 227 00015 - code APE 923 A.